Éditeur : Mortagne
Date de sortie : 10 septembre 2018
Genre : dystopie (young adult)

Synopsis

La loterie est terminée.
Le cauchemar commence.

Après avoir survécu à la loterie dont ils étaient les prix, Oxana, Alexandre, Cléo, Denys, Samantha et Kim se retrouvent face à la réalité de leur condition d’esclaves.

À cette étape du jeu, ils ne peuvent plus compter que sur eux-mêmes. Livrés en pâture à leurs propriétaires BOA, ils doivent réprimer les sentiments qui les animent et trouver la force de surmonter cette nouvelle épreuve.

Mais comment lutter dans une ville dont on ne connaît pas les règles ? Le pacte conclu avant le tirage sera-t-il leur seule option ?

Le futur s’annonce sombre, et devenir des Charognards pourrait être l’unique voie les menant à la liberté…

Critique

J’ai bien failli passer à côté de ce tome 2…

Après ma lecture de Loterie funeste, j’ignorais encore si j’allais poursuivre cette saga. En vérité, je craignais que l’intrigue ne prenne des chemins mille fois empruntés, que les clichés envahissent l’histoire. Et puis, je me suis souvenue des quelques extraits de Couples maudits, insérés à la fin du premier volet. J’ai donc décidé de lui offrir sa chance.

Cependant, c’est la chronique enthousiaste de Saiwhisper – que vous pouvez retrouver ici ! – qui m’a poussée à le sortir de ma PAL. Je peux désormais la remercier, car j’ai passé un super moment. Cette suite est plus sombre, plus dure, mais tellement plus addictive !

Des défauts qui s’estompent

J’avais émis quelques reproches après ma lecture du premier numéro, notamment des longueurs et des antagonistes un peu trop machiavéliques.

Mais dans Couples maudits, pas de temps morts ! L’action est constante, le rythme soutenu et on ne peut pas s’empêcher de tourner la page. Quant aux méchants, eh bien… Ils sont très différents, guidés par la soif de sang ou pervertis par la folie

Violent et sanglant

L’auteure n’hésite pas à un seul instant à faire souffrir ses personnages, et c’est justement ce qui m’a permis de croire en son scénario. 

On demeure toutefois dans un registre jeunesse. Alors, si Magali Laurent inflige les pires sévices à ses héros, parfois à la limite du tolérable vu le lectorat ciblé, elle prend soin de ne jamais dépasser les bornes. Même si j’ai saisi toutes les implications des tortures qu’elle a imaginées, elle ne s’y attarde pas.

Des personnages que l’on découvre sous un autre jour

Dans le premier tome, le nombre important de personnages m’avait embrouillée. Néanmoins, il est plus facile de s’y retrouver ici, car ils sont séparés en trois groupes distincts. En outre, Kim et Samantha ont été reléguées au second plan, mais j’ai grand espoir de les retrouver dans le dernier opus.

Du reste, je suis incapable de déterminer quel duo je préfère entre Oxana/Alex et Cléo/Denys. Bon, j’avoue que la relation des jumeaux m’irrite toujours autant ; on les croirait amoureux l’un de l’autre, mais ils n’ont pas vraiment eu le temps de verser dans le mélodrame, heureusement. Et si j’avais un peu de mal avec le côté badboy de Denys, j’ai entraperçu ses faiblesses, ce qui l’a rendu beaucoup plus intéressant à mes yeux. Enfin, j’ai aimé la force d’Oxana et de Cléo face à l’adversité.

Des romances auxquelles j’adhère, vraiment ?

Qui l’aurait cru ? Après avoir pesté contre plusieurs histoires d’amour ces derniers temps, j’ai finalement pris plaisir à suivre celles de B.O.A.. Pour quelles raisons ? Eh bien, parce que les sentiments qu’ils ressentent sont loin d’être une priorité pour nos héros. Ils doivent d’abord penser à survivre. L’amour est réservé pour les quelques instants de paix qu’ils arrivent à grappiller, et c’en est d’autant plus fort !

Ceci étant dit, ils demeurent des adolescents ; on assiste donc à leurs premiers émois, mais ça ne m’a pas dérangée outre mesure.

Que réserve la fin ?

D’abord, la loterie. Ensuite, la survie face à des propriétaires malveillants. Et après ? La liberté ? Oui, mais à quel prix ? C’est la question que je me pose, et j’ai bien l’intention d’obtenir des réponses.

Du même auteur

B.O.A., tome 1 : Loterie funeste, Magali Laurent
B.O.A., tome 3 : Âmes insoumises, Magali Laurent