Editeur : Rageot
Date de sortie : 22 novembre 2018
Genres : fantasy, aventures (jeunesse)

Synopsis

Dans un univers envahi par la Brume, deux jeunes femmes unissent leur magie pour sauver le monde de la destruction.

Depuis l’enfance, Héra vit dans le sanctuaire des Prêtres de l’Eau, où elle apprend à maîtriser sa magie pour devenir guerrière. Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une soeur de Feu venue avertir les habitants d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, frappe le sanctuaire. Et elle frappera encore.

Critique

J’ai lu du Cindy Van Wilder, enfin !

C’est en compagnie d’Elena – n’hésitez pas à découvrir son compte Instagram – que je me suis plongée dans ce livre acheté lors des Halliennales 2018. Et oui, j’ai eu la chance de rencontrer la très sympathique Cindy Van Wilder et de faire dédicacer mon exemplaire :

dedicace-terre-de-brume-1

Je dois avouer qu’à la lecture des premiers chapitres, j’ai eu quelques frayeurs. En effet, j’ai éprouvé des difficultés à rentrer dans cette histoire, car elle démarre sur les chapeaux de roue. Et puis, l’intrigue m’a surprise et la magie a opéré. Ouf !

Une histoire au fort potentiel

Je vais directement aborder le sujet qui fâche : Le sanctuaire des Dieux m’a semblé trop court. Avec seulement 283 pages et une grande police d’écriture, difficile de déployer l’intrigue à son maximum. Bien entendu, je n’oublie pas que cette saga est destinée à la jeunesse. Néanmoins, en tant qu’adulte, j’aurais préféré que l’auteure creuse davantage son scénario, même si elle s’en est admirablement bien tirée.

L’action est constante, je n’ai pas repéré un seul temps mort. Et, surtout, les aventures que vivent nos héroïnes sont passionnantes… jusqu’à la fin, qui promet de beaux rebondissements pour la suite !

Un univers atypique

Dans Terre de Brume, Cindy Van Wilder mélange mythologie, magie élémentaire et Brume toxique. Ce dernier point est à la fois original et important, car il permet de faire un parallèle avec la pollution de l’air, une problématique à laquelle nous sommes tous confrontés à l’heure actuelle. Consécutive à l’utilisation de magie, quelle qu’elle soit, cette Brume est manuellement acheminée dans des réservoirs. Mais que fera-t-on lorsque l’on manquera de place ? Voilà une réflexion intéressante pour de jeunes lecteurs !

Bref, vous l’aurez compris, cet univers, exploité à merveille par l’auteure, m’a convaincue !

Et les personnages, dans tout ça ?

Comme le laisse supposer le synopsis, il s’agit d’un récit à deux voix. Cependant, j’ai rapidement confondu nos deux héroïnes, tant leurs personnalités se ressemblent. D’ailleurs, je me référais sans cesse à l’intitulé du chapitre pour savoir à laquelle d’entre elles j’avais affaire.

Mais je l’admets : l’univers étant très riche, l’action constante, cela laisse peu de place aux personnages. Heureusement, on apprend à les connaître sur le tas. Certes, c’est un peu rude, mais finalement assez efficace. Encore une fois, l’auteure fait preuve d’une réelle maîtrise de son histoire. J’espère toutefois que ses héroïnes seront plus creusées dans le second volet.

Cindy Van Wilder est aussi connue pour sa plume…

…et je comprends pourquoi ! Son style est agréable, fluide, prenant même. Je déplore seulement quelques répétitions par-ci par-là, mais rien de très grave. Me voilà donc conquise !

Il ne me reste plus qu’à lire la saga des Outrepasseurs dont je possède le premier numéro et, très prochainement, dans le second tome de Terre de Brume !

Du même auteur

Terre de Brume, tome 2 : Le choix des élues, Cindy Van Wilder

Les Outrepasseurs, tome 1 : Les héritiers, Cindy Van Wilder
Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges, Cindy Van Wilder
Les Outrepasseurs, tome 3 : Le Libérateur, Cindy Van Wilder
Les Outrepasseurs, tome 4 : Ferenusia, Cindy Van Wilder