Éditeur : Rageot
Date de sortie : 24 février 2021
Genres : fantasy (aventures)steampunk (jeunesse)

Synopsis

À Asograde, Dague survit en volant et en récoltant des informations à revendre au plus offrant. Un soir, il prend la défense de Mira, jeune noble étrangère. La confrontation tourne mal, et les deux adolescents doivent se cacher.

Mais Mira, mécanomage de génie, a d’autres plans. Pour échapper au tyran qui la poursuit, elle est résolue à s’enfoncer au cœur de la jungle de Xamorée. Quitte à entraîner Dague dans ce territoire inexploré et peuplé de dragons sanguinaires…

Critique

À défaut de pouvoir rencontrer les auteurs lors de salons littéraires

La semaine dernière, Babelio a convié une poignée de lecteurs à une rencontre virtuelle avec Adrien Tomas afin de discuter de sa dernière parution : Dragons et Mécanismes dont l’histoire se déroule dans le même univers que celui d’Engrenages et Sortilèges. Est-ce que je me suis inscrite pour participer à cette rencontre ? Absolument !

Je remercie donc les éditions Rageot pour l’envoi du roman et Babelio pour l’organisation de l’événement. Bien que trop courte, cette entrevue a été riche en échanges passionnants !

Mais revenons-en à ma lecture de Dragons et Mécanismes, pour laquelle j’étais accompagnée de Callysse (retrouvez son avis sur son blog). Sans surprise, elle s’est révélée captivante, comme pour les autres romans de l’auteur !

Cet univers qui se dévoile de plus en plus

Alors que l’intrigue d’Engrenages et Sortilèges se déroule en République de Mycée, celle de Dragons et Mécanismes a lieu en Xamorée, une île notamment habitée par des dragons. Oui, des dragons ! Depuis le temps, vous connaissez certainement mon amour pour ces créatures légendaires, et j’ai cette fois encore apprécié de voir le mythe revisité.

Bien sûr, la Xamorée, c’est également des princes-marchands calculateurs, des malfaiteurs en tous genres et une jungle luxuriante. Autant d’éléments qui participent à la richesse de l’univers. En bref, une véritable réussite ! D’ailleurs, je trouve Dragons et Mécanismes un brin plus fouillé sur ce point. A contrario, l’histoire se veut un peu moins dynamique, mais cela n’est en rien négatif.

Des clins d’œil faisant référence à Engrenages et Sortilèges parsèment également le récit, et je me suis beaucoup amusée à les débusquer avec l’aide de Callysse !

Prêts pour l’aventure ?

L’aventure, c’est justement le mot d’ordre de cette histoire ! Ainsi, il est impossible de s’ennuyer entre ses pages, l’auteur réservant bien des surprises à ses lecteurs. Comme vous pouvez l’imaginer, les rebondissements ne manquent pas ; des bas-fonds d’Asogadre à la jungle de Xamorée, nos héros se battront, prendront la fuite, élaboreront des plans pour échapper à leurs poursuivants. Jamais, ils n’auront le temps de souffler !

Naturellement, il s’agit d’un roman jeunesse qui n’est pas exempt de quelques facilités, mais celles-ci sont avant tout au service de l’action.

Un duo de héros radicalement différents

Comme dans Engrenages et Sortilèges, deux mondes se confrontent, rentrent parfois en conflit, mais parviennent finalement à coexister. D’un côté, Dague vole pour assurer son avenir, tandis que Mira, archiduchesse exilée, sort à peine de son cocon doré. Si l’on apprécie rapidement le premier pour sa débrouillardise et ses capacités d’adaptation en toutes circonstances, la seconde peut se montrer agaçante. Personnellement, j’ai trouvé que son manque de sociabilité et ses maladresses faisaient partie intégrante de son charme. En outre, son intelligence hors du commun ne suffit pas toujours à la tirer d’affaire, ce qui crée bien des situations cocasses !

Toutefois, mon personnage favori n’est autre que Cuthbert, un petit dragon à la langue bien pendue dont je ne vous dirai rien de plus afin de vous laisser le plaisir de la découverte. 

Enfin, je tiens à souligner un bémol qui a aussi été relevé par ma binôme de lecture : l’antagoniste caricatural. S’il sert à faire avancer l’intrigue, il n’est rien d’autre que le grand méchant de l’histoire. Son entourage lui reconnaît des qualités de meneur, pourtant je ne suis pas parvenue à les déceler, son attitude me rappelant celle d’un gamin colérique et capricieux. Résultat : il a perdu toute crédibilité à mes yeux !

Un dénouement un peu expéditif ?

Le roman étant relativement épais, l’intrigue bien développée, j’ai été surprise de voir que le final tenait en moins de 100 pages. Si cela ne m’a pas empêchée de savourer le dénouement, j’aurais préféré que l’auteur s’attarde davantage sur quelques détails, prenne le temps de s’arrêter sur le ressenti des héros. Ce ne fut pas le cas et, en définitive, ce n’est pas bien grave.

Je conseille donc ce roman aux amoureux d’aventures, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes. Vous y trouverez de très beaux messages, tels que l’acceptation de la différence, ainsi que des questionnements profonds, notamment en ce qui concerne l’identité des individus et les dérives propres à chaque système politique.

Je n’attends plus qu’une seule chose à présent : un troisième opus dans cet univers !

Du même auteur

Engrenages et Sortilèges, Adrien Tomas (dans le même univers)

La Geste du sixième royaume, Adrien Tomas
Zoomancie, Adrien Tomas
Les dossiers du Voile, Adrien Tomas