Éditeur : Casterman
Date de sortie : 21 juin 2017
Genre : space opera (young adult)

Synopsis

Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d’autres : la fille du commandant, Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

C’est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans relâche.

Parmi les rescapés : Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d’une grande famille mafieuse. Les deux ados que tout sépare s’allient pour sauver leur peau. Pendant que s’amoncellent les cadavres, dont certains d’êtres très proches…

Critique

Illuminae, une valeur sûre

Ayant adoré Dossier Alexander, je ne pouvais pas passer à côté de Dossier Gemina (et de Dossier Obsidio, mais ça ne sera pas pour tout de suite). Est-ce que j’ai apprécié cette suite ? Bien sûr, même si l’effet de surprise s’est un peu dissipé. 

J’ai retrouvé avec plaisir tout ce qui fait la force de cette saga, à commencer par les différents documents qui composent l’intrigue (rapports de vidéosurveillance, retranscriptions d’échanges électroniques…). La petite nouveauté ? Des pages du journal intime de l’héroïne qui a un talent certain pour le dessin.

Pas toujours facile de raccrocher les wagons

Si la narration particulière est toujours aussi plaisante, j’avoue avoir eu du mal à rentrer dans l’histoire. Entre les événements survenus dans le premier opus et ceux annonçant une catastrophe imminente dans celui-ci, je me suis un peu emmêlé les pinceaux. 

Je tiens à vous rassurer, cependant : mes difficultés de compréhension sont probablement dus au fait que mes souvenirs de Dossier Alexander ne sont plus tout récents. En fait, je pensais que les intrigues seraient plus indépendantes, mais je me trompais. Tout ça pour vous dire que le scénario se complexifie au fil des tomes, ce qui n’est pas pour me déplaire en fin de compte.

Un nouveau duo de héros

J’aime l’idée que chaque tome possède ses propres héros. En revanche, je trouve dommage que les auteurs attribuent le même caractère à chaque duo – enfin, je n’ai pas encore lu Dossier Obsidio, alors qui sait ?

Malgré son humour lourdingue, Nick se révèle attachant (comme Ezra), notamment par la sensibilité qu’il cache à sa famille mafieuse. Alors oui, c’est un cliché, mais un cliché réussi. C’est également le cas d’Hanna, une fille de riche aux hormones en ébullition. Elle se distingue toutefois par l’entraînement militaire hérité de son père ; Hanna sait se battre et élaborer des stratégies dignes des plus grands tacticiens. Bref, son génie n’a d’égal que sa détermination, un peu comme Kady. 

Quand je vous disais que les auteurs avaient un peu de mal à se renouveler… Heureusement, la recette fonctionne, et pas qu’un peu. J’ai aussi apprécié Ella (qui n’est pas sans rappeler Zhang), une jeune fille dont la fragilité n’est qu’apparente. Je n’en dirai pas plus !

Une intrigue explosive

Je m’attendais à de l’action, à des courses-poursuites, à des rebondissements, et j’ai été servie. Malgré des facilités scénaristiques que l’on retrouve dans nombre de romans YA, j’ai adoré suivre les héros dans leur quête d’espoir. Deux adolescents peuvent-ils vraiment venir à bout d’une armada d’agents surentraînés ? Peut-être bien !

N’oublions pas la romance, présente en filigrane tout au long du roman. Comme d’habitude, je m’en serais bien passée, mais elle apporte un petit plus lors du grand final. D’ailleurs, à ce sujet…

Ne croyez pas ce que vous lisez

Je ne sais pas pour Amie Kaufman, mais du côté de Jay Kristoff, j’ai bien retenu la leçon. Ne jamais lui faire confiance ! En effet, il maîtrise les rebondissements comme personne. Si sa méthode est aussi efficace, c’est parce qu’il n’hésite pas à aller loin. À renverser l’intrigue, à tuer des personnages. On ne voit aucune échappatoire, pourtant elle existe. Là où on ne l’attend pas !

Bref, c’est toujours un régal de découvrir ce que les auteurs d’Illuminae nous réservent ! J’ai beau savoir que rien n’est jamais perdu, je suis toujours surprise !

Autres livres d’Amie Kaufman et Jay Kristoff

Illuminae, tome 1 : Dossier Alexander, Amie Kaufman & Jay Kristoff

La Guerre du Lotus, tome 1 : Stormdancer, Jay Kristoff
La Guerre du Lotus, tome 2 : Kinslayer, Jay Kristoff
La Guerre du Lotus, tome 3 : Endsinger, Jay Kristoff