Éditeur : Plume Blanche
Date de sortie : 6 décembre 2022
Genre : urban fantasy

Synopsis

Cette nouvelle existence de Santa Muerte est loin d’être de tout repos.

Avec le Memento Mori qui tombe en défaillance, Katell ne s’attendait certainement pas à ce que les événements tournent à une telle catastrophe.

Propulsée contre toute attente sur le devant de la scène, elle n’a d’autres choix que d’endosser ses responsabilités afin de rétablir l’ordre troublé.

Critique

Ma première lecture pour le Pumpkin Autumn Challenge 2022

Et il n’y en aura pas beaucoup plus cette année, car le challenge n’a pas été ma priorité. C’est comme ça ! Mais, pas d’inquiétude, je me suis quand même réservé quelques romans de saison.

D’ailleurs, aujourd’hui, je vous parle de ma meilleure lecture d’automne : le deuxième tome de Que la mort soit douce. J’avais pourtant peur de m’y plonger vu le temps écoulé depuis le premier volet. En définitive, j’ai passé un agréable moment de lecture.

Un véritable page-turner !

Souvenez-vous : dans ma chronique du tome 1, je vous disais que j’avais trouvé la première partie inutilement longue. Eh bien, le problème ne s’est absolument pas répété ! Le rythme est beaucoup plus soutenu, l’action plus entraînante, bref j’ai tourné les pages avec envie !

Si j’en reviens à cette partie longuette, qui s’appesantissait sur l’adolescence de l’héroïne, je dois admettre qu’elle était en partie nécessaire, que des explications sont apportées par rapport à ces événements. Néanmoins, je reste sur mon impression que cela n’a pas vraiment servi l’histoire.

Des héros attachants, même si je ne partage pas toujours leur avis

Est-ce que j’ai adhéré au couple Amaury/Aurora ? Au sens des priorités de Katell ? Au comportement de sa tante ? Absolument pas, cependant… L’histoire demeure crédible, et j’ai apprécié d’autres aspects de la personnalité des personnages. La relation Amaury/Katell, par exemple. Ou l’évolution de celle-ci, même si, comme je l’ai dit, elle n’agit pas toujours comme je l’aurais imaginé.

Mais le plus important, c’est que notre belle bande de délurés se retrouve embarquée dans un complot qui dépasse l’Ordre lui-même, et ça c’était on ne peut plus captivant !

Quand le cycle de la vie s’interrompt…

…que se passe-t-il ? C’est la question à laquelle Laëtitia Danae tente de répondre, et j’ai apprécié sa manière de voir les choses. Elle a mis en avant des conséquences auxquelles on ne penserait pas au premier abord !

J’ai également aimé découvrir Eden, et même ce qu’il y a au-delà (non, je n’en dirai pas plus !). Sachez simplement que les rebondissements sont légion, les révélations inattendues et l’humour présent jusqu’au bout ! Alors, oui j’ai terminé cette duologie le sourire aux lèvres.

Autres livres de Laëtitia Danae

Que la mort soit douce (tome 1), Laëtitia Danae

Rozenn (livre 1), Laëtitia Danae
Rozenn (livre 2), Laëtitia Danae

Lune pourpre, tome 1 : Initiée, Laëtitia Danae
Lune pourpre, tome 2 : Asservie, Laëtitia Danae