Recherche

Blog littéraire spécialisé dans les genres de l'imaginaire

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Catégorie

Dark fantasy

Le Sang des Parangons, Pierre Grimbert

[Dark fantasy] Ayant adoré la saga Gonelore, c'est sans crainte que je me suis lancée dans le dernier Pierre Grimbert. Cette fois, son génie s'exprime par le développement de différents points de vue, nombreux pour un one-shot de 320 pages, mais jamais je ne me suis sentie perdue. Au contraire, j'en redemandais, tant les personnages se révélaient intéressants. J'ai également obtenu des réponses quant à ce que cache la montagne sacrée, et je ne sais toujours pas si elles me conviennent. Ce que je sais, en revanche, c'est que Le Sang des Parangons fut une lecture fascinante !

Quand vient la horde, Aurélie Luong

[Dark fantasy] Dans Quand vient la horde, Aurélie Luong nous propose un univers d'inspiration coréenne, et ce n'était pas pour me déplaire ! Mais ce n'est pas le seul atout de ce one-shot. Outre l'écriture efficace de l'auteure, j'ai particulièrement apprécié la construction de l'intrigue en deux temps et l'ambiance sombre, bien qu'un peu trop sanglante parfois. Surtout, je ne me suis jamais ennuyée, véritablement intriguée par l'évolution des personnages et les quelques jeux de pouvoir. Bref, malgré deux, trois facilités et une romance plutôt YA, j'ai passé un agréable moment de lecture !

La Cité exsangue, tome 2 : Flamboyance, Mathieu Gaborit

[Dark fantasy] Mathieu Gaborit est l'un de mes auteurs préférés, et ce n'est pas pour rien. La finesse de sa plume et la puissance de son imaginaire s'expriment avec une telle force dans ce deuxième volet ! J'avais pourtant peur de m'y plonger, car le premier m'avait laissé un goût de trop peu. Mais quelle erreur ! Moi qui aime les histoires de rébellion, j'ai été servie. Seul tout petit bémol : le final, que j'aurais aimé un peu plus court, mais cela tient surtout à mes goûts personnels.

L’Enterrement des étoiles, Christophe Guillemain

[Dark fantasy] L'Enterrement des étoiles est la pépite de l'imaginaire des éditions Mnémos pour l'année 2022 et je comprends pourquoi. Portée par une plume tout en finesse, l'histoire mêle religion chrétienne, magie de l'illusion et prophétie sans toutefois tomber dans le piège de la prévisibilité et du héros élu. L'intrigue monte en puissance dans le deuxième acte que j'ai dévoré avec grand plaisir, toutefois elle s'essouffle quelque peu dans le dernier malgré des révélations fracassantes. Mais cela fut bien la seule ombre au tableau !

Sharakhaï, tome 4 : Sous les branches d’adicharas, Bradley P. Beaulieu

[Dark fantasy] Pour moi, ce quatrième tome fait office de transition. L'auteur amorce ainsi la suite en introduisant des enjeux plus grands que précédemment. Ce n'est donc pas le meilleur volet de la saga, mais l'histoire demeure toujours aussi intéressante. Et puis... les 200 dernières pages m'ont littéralement emportée !

Le Désert des couleurs, Aurélie Wellenstein

[Dark fantasy - Post-apocalyptique] Le Désert des couleurs est mon cinquième roman d'Aurélie Wellenstein. Si c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé son style si percutant, je trouve que ce one-shot sort du lot. Je le précise, il n'est pas au-dessus des précédents, cependant il n'est pas aussi sombre, selon moi. Dans une quête qui confronte passé révolu et avenir incertain, les héros iront au bout d'eux-mêmes afin d'offrir un espoir à l'humanité tout entière. Que d'émotions j'ai ressenties tout au long de ma lecture !

Le Porteur de Mort, tome 6 : Retour aux sources, Angel Arekin

[Dark fantasy] Voilà, j'ai tourné la dernière page du Porteur de Mort. Et si j'ai tout d'abord ressenti un grand vide à l'idée de quitter Seïs et Naïs, je me suis rapidement réjouie de connaître le fin mot de l'histoire. Parce qu'il est grandiose ! Magistral, même ! Je n'ai qu'une hâte à présent : me plonger dans les récits annexes une fois qu'ils seront publiés...

Ombres, Angel Arekin

[Dark fantasy] Ombres se démarque avant tout par un univers original, mêlant magie du sang et alchimie, et des antagonistes particulièrement intéressants. Si j'ai trouvé la dark romance bien trop présente en première partie, j'ai adoré les surprises que réserve la seconde !

Les chats des neiges ne sont plus blancs en hiver, Noémie Wiorek

[Dark fantasy] Voilà donc une histoire aussi originale que déroutante. Une chose est sûre, l'univers construit par l'auteure sort des sentiers battus - ou alors est-ce sa manière de l'appréhender ? Quoi qu'il en soit, j'ai eu du mal à m'y plonger, car il est rempli de zones d'ombre. En outre, le style de Noémie Wiorek est inutilement complexe par moments et des longueurs parsèment la première partie. Pourtant, certaines révélations m'ont ravie. En bref, une lecture en demi-teinte !

Sharakhaï, tome 3 : Le Voile de lances, Bradley P. Beaulieu

[Dark fantasy] Bien que plus d'un an se soit écoulé depuis ma lecture du tome précédent, je n'ai eu aucun mal à replonger dans l'histoire. Personnages forts, jeux de pouvoir passionnants et univers foisonnant, voici les plus grandes forces de cette saga !

Le Porteur de Mort, tome 5 : Le Prisonnier, Angel Arekin

[Dark fantasy] Comme toujours, Angel Arekin nous offre un volet riche en révélations. Dans Le Prisonnier, les masques tombent et les personnages révèlent leur vrai visage. Je sens que les réponses ne sont plus très loin, enfin !

Lames vives, tome 1 : Obédience, Ariel Holzl

[Dark fantasy] C'est dans un univers oriental qu'Ariel Holzl nous invite à rencontrer cinq héros aux personnalités bien tranchées et aux pouvoirs parfois étonnants. La guerre entre leurs peuples dure depuis des millénaires, mais ils ne sont pas prêts à rendre les armes... Chaque fin de chapitre est donc une surprise pour le lecteur, chaque ligne un pur régal, tant la plume est incisive ! En bref, ce premier volet est un véritable page-turner !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑