Recherche

Blog littéraire spécialisé dans les genres de l'imaginaire

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Catégorie

Fantastique

Le Prophète et le Vizir, Yves & Ada Rémy

[Fantastique] Le Prophète et le Vizir, ce sont deux nouvelles imbriquées auxquelles j'aurais vraiment voulu accrocher. Car le roman avait tout pour me plaire : un cadre oriental, un prophète en guise de héros et un certain dynamisme dans la narration. Or, c'est celle-ci qui m'a posé problème. Il y a comme un décalage entre le style résolument adulte des auteurs et les airs de conte qu'ils offrent au récit, notamment dans la construction (trop) simpliste de l'intrigue. Une ambivalence qui m'a laissée sur le bord de la route, mais qui devrait toutefois plaire à d'autres lecteurs.

Galeux, Stephen Graham Jones

[Fantastique] Galeux, c'est une histoire de loups-garous pas comme les autres. À travers un récit tranche de vie, Stephen Graham Jones s'intéresse, non pas au côté bestial de la créature, mais plutôt à sa survie dans un monde d'hommes. Pas toujours évident, mais très intéressant ! Ce fut néanmoins une lecture en dents de scie à cause de l'alternance des chapitres. Certains nous entraînent dans les pensées du narrateur, d'autres restent plus en surface, ce que j'ai moins apprécié. Idem pour le manque de considération des héros envers les autres animaux, mais ça c'est plus personnel. Quoi qu'il en soit, je ne suis pas près d'oublier ce livre !

Cemetery Boys, Aiden Thomas

[Fantastique] Cemetery Boys est un bon roman YA que j'aurais certainement adoré plus jeune ! Les personnages sont pleins de courage, la culture mexicaine agréablement dépaysante et la touche de fantastique bien dosée. Surtout, il aborde avec beaucoup d'intelligence la notion de transgenre et transmet des valeurs essentielles d'acceptation. Mais selon moi, tout n'est pas parfait : je n'ai réellement accroché à l'intrigue qu'après 200 pages, car les débuts sont un peu longs, et le scénario comporte quelques maladresses, quelques facilités. Rien qui ne m'ait réellement empêchée de savourer ma lecture, cependant !

Meute, Karine Rennberg

[Fantastique - Post-apocalyptique] Meute est certes une histoire de loups-garous, mais elle s'éloigne des clichés du genre. Pour commencer, le récit est écrit à la deuxième personne du singulier ; c'est déroutant au début, mais j'ai rapidement accroché. D'autre part, c'est moins un univers soft-apocalyptique que l'histoire de deux héros dont la vie est chamboulée par l'arrivée d'un troisième aux multiples traumatismes. Même si je les ai parfois trouvés un peu trop dévoués les uns envers les autres, ils sont attachants et bien creusés. Mon seul regret concerne un aspect de l'intrigue que j'aurais souhaité voir plus développé.

Vorrh, tome 2 : Les Ancêtres, B. Catling

[Fantastique] Ayant apprivoisé la plume de B. Catling dans le tome précédent, j'ai pu apprécier Les Ancêtres à sa juste valeur. J'ai d'ailleurs trouvé ce volet plus entraînant. Pourtant, je n'ai toujours pas saisi la finalité de l'intrigue, et cela m'inquiète. J'attends donc du tome 3 qu'il me révèle tous les secrets de la Vorrh...

Les Entraves de l’hiver, Djenny Bergiers

[Fantastique] Les Entraves de l'hiver, c'est une romance toute mignonne. Pas mon genre de prédilection, mais j'avais besoin d'une lecture détente. De plus, ce que je retiendrai de ce livre, ce n'est pas tant l'histoire d'amour que le mythe de Jack Frost revisité avec simplicité par Djenny Bergiers. Vraiment, je n'avais qu'une seule envie : savoir s'il parviendrait à se libérer de sa malédiction !

Johannes Cabal, tome 1 : Le Nécromancien, Jonathan L. Howard

[Fantastique] En toute objectivité, le premier tome de Johannes Cabal est excellent ! J'ai souri, ri même, face au ton mordant de l'auteur et aux répliques cinglantes du héros. Toutefois, cela n'a pas suffi avec moi. En effet, j'aurais aimé que l'intrigue soit moins linéaire et plus approfondie. Mais Jonathan L. Howard a fait le choix d'une ambiance légère, ce que je respecte. En outre, de véritables enjeux se profilent pour la suite. Je ne compte pas la lire, mais si vous êtes sensible à l'ironie et que vous aimez les comparaisons douteuses, alors... Foncez !

Vorrh (tome 1), B. Catling

[Fantastique] Vorrh est une saga particulière que je recommande uniquement aux passionnés d'imaginaire (pour les autres, vous n'êtes pas prêts !). Globalement, j'ai apprécié ce premier tome malgré le style parfois hermétique de l'auteur qui alourdit son récit de tirades quasiment incompréhensibles. En fait, je suis intriguée par la dimension religieuse qui entoure la forêt. Seul bémol : je n'ai pas saisi la finalité de l'histoire, tant il reste de mystères. J'espère donc que le deuxième volet apportera des réponses.

Les Âmes inconscientes, Rod Marty

[Fantastique] En alternant les chapitres entre passé et présent, Rod Marty nous entraîne dans une quête familiale qui transcende le temps. J'ai adoré la thématique de la réincarnation et, chose plus étonnante encore, l'aspect historique du roman. Mais ça, c'est uniquement parce que l'auteur nous transporte dans le temps et dans l'espace en quelques mots seulement, pour nous inviter à faire la connaissance de ses héros. Et quels héros ! Terriblement attachants, ils ont su me toucher tous autant qu'ils sont. En bref, un coup de cœur aussi fort qu'inattendu !

La Baleine blanche des mers mortes, Aurélie Wellenstein & Olivier Boiscommun

[Fantastique - Post-apocalyptique] Adaptée du roman Mers mortes et faisant office de préquel, cette bande dessinée est un chef-d'œuvre visuel. Les dessins, constitués de couleurs vives et d'une multitude de détails, sont tout simplement sublimes. J'ai également apprécié retrouver Bengale, personnage ô combien charismatique rencontré dans le livre. Néanmoins, format oblige, je suis restée sur ma faim. Tant pis, ce fut quand même une belle expérience de lecture (que je déconseille aux âmes sensibles en raison de scènes particulièrement macabres).

Gabriel Paulsen, tome 1 : L’Illusionniste, S. T. Blake

[Fantastique] Bien qu'introductif, ce premier volet fut agréable. Son plus gros point fort ? Son héros, ou plutôt anti-héros, que l'on déteste au début et que l'on finit par apprécier à la fin. Comment cela est-il possible ? Eh bien, il faudra le demander à l'auteure. Quoi qu'il en soit, l'ambiance est réussie (du moins pour ceux qui aiment l'horreur, mais pas trop) et l'intrigue entraînante. Je regrette seulement qu'elle ait mis autant de temps à décoller, mais S. T. Blake a choisi de consacrer les débuts à la présentation de son héros, ce qui est tout à fait sensé.

Le Roi des Hyènes, Tess Corsac

[Fantastique] Plus encore que le précédent roman de Tess Corsac, Le Roi des Hyènes se veut abouti, tant du côté de l'intrigue que des personnages. Là où la première est un huis clos aux règles particulières, les seconds se montrent particulièrement attachants dans leur besoin de dépasser leur statut de victime. L'auteure a su trouver les mots pour toucher son public, user de délicatesse pour aborder des thématiques sensibles et proposer une dimension fantastique originale. Bref, que du bonheur !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑