Recherche

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Catégorie

Fantasy

Les chasseurs de sève, Laurent Genefort

[Heroic fantasy] Au vu de ma note, il est clair que je n'ai pas apprécié ce one-shot. Pourquoi ? Eh bien, parce que l'auteur se perd inutilement dans la description minutieuse de son univers. J'ai littéralement été submergée par un flot d'informations indigeste !

Publicités

Anasterry, Isabelle Bauthian

[Fantasy politique] À mi-chemin entre aventures et complots, humour et sérieux, Anasterry est un one-shot qui surprend. Il donne des leçons, révèle des paradoxes et perd son lecteur dans des chemins qu'il pensait connus. J'ai beaucoup aimé !

Ray Shepard, tome 1 : Amnésie, Morgane Rugraff

[Urban fantasy] L'univers de Ray Shepard est tout simplement incroyable ! Mais pour le reste... Aïe ! Les personnages stéréotypés, le scénario répétitif et la plume maladroite m'ont clairement rebutée.

Semblables (tome 1), Julie Jodts

[Heroic fantasy] Ce premier volet m'a déroutée, tant la direction de l'intrigue m'a semblé incertaine. J'aurais également préféré un univers davantage orienté fantasy et un scénario plus crédible. Mais, mais, mais... La fin m'a conquise ! Je suis donc impatiente de découvrir la suite.

Que passe l’hiver, David Bry

[Heroic fantasy - Fantasy politique] Porté par une plume aux accents poétiques, Que passe l'hiver est un huis clos mêlant complots et héroïsme dans un décor au froid mordant. J'ai beaucoup aimé !

Les Autres, étape 3 : Le Saigneur, Sandra Moyon

[Urban fantasy] Ce dernier tome a été une agréable surprise. L'histoire n'est pas (totalement) tombée dans le cliché du vampire, comme je le craignais, mais a pris un tour inattendu. Voilà donc une belle conclusion pour cette trilogie !

Rozenn (livre 2), Laëtitia Danae

[Fantasy politique] Ce deuxième tome confirme tout le talent de Laëtitia Danae pour les intrigues de cour et les histoires centrées sur la révolte. Que dire de plus si ce n'est que ce diptyque est un coup de coeur pour moi ?

Rozenn (livre 1), Laëtitia Danae

[Fantasy politique] Rozenn n'est pas passé loin du coup de coeur - et oui, la romance un brin trop rapide m'a fait tiquer. Mais quel univers ! Quels personnages ! Et quelle intrigue ! Vivement la suite !

Fils-des-Brumes, tome 1 : L’Empire Ultime, Brandon Sanderson

[High fantasy] En débutant la saga Fils-des-Brumes, j'avais mis la barre très haut. Et pourtant, Brandon Sanderson l'avait mise plus haut encore. Son univers, ses personnages, son intrigue : tout vaut le détour. C'est donc un chef-d'oeuvre pour lui et un coup de coeur pour moi !

Animas, tome 2 : Le vrai roi, C. R. Grey

[Fantasy - Aventures] Ce tome 2 n'a fait que confirmer mon amour pour cette saga, certes jeunesse, mais ô combien addictive. Et c'est sans parler des personnages pour lesquels on se prend facilement d'affection, qu'ils soient humains ou animaux.

Le jeu de l’assassin, Amy Raby

[Heroic fantasy] Cette lecture est une déception ! L'intrigue est prévisible, la romance fade, les personnages peu attachants. Seul l'univers a su retenir mon attention, mais il a bien vite été relégué au second plan. Heureusement, le style est suffisamment efficace pour permettre au lecteur de terminer le livre rapidement.

Arkane, tome 2 : La résurrection, Pierre Bordage

[Dark fantasy] Comment Pierre Bordage a-t-il pu se louper à ce point ? Je n'ai pas les mots pour dire combien je suis déçue de cette suite. Le dénouement est tout simplement bâclé, le combat final inutilement long, les personnages peu crédibles ! Heureusement, l'univers demeure toujours aussi intéressant, la plume toujours aussi efficace.

Chroniques des prophéties oubliées, tome 3 : L’héritier d’Asgard, Bertrand Crapez

[Heroic fantasy] Dans ce troisième et dernier volet, j'ai vu tous mes espoirs réduits à néant. En effet, si l'histoire reste légère et plaisante, l'intrigue m'a surtout semblé creuse, alors qu'il y avait de quoi faire avec les légendes nordiques.

Le Dieu oiseau, Aurélie Wellenstein

[Dark fantasy] Sombre et violent, Le Dieu oiseau raconte le combat de Faolan pour sa liberté. Et quel combat ! J'ai tremblé pour lui, avec lui, tout au long de l'histoire.

Sharakhaï, tome 1 : Les douze Rois de Sharakhaï, Bradley P. Beaulieu

[Dark fantasy] Si ce premier volet dévoile un univers incroyable et une intrigue captivante, il demeure avant tout introductif. Je suis donc restée sur ma faim. Mais je compte bien lire le tome 2 très prochainement !

Six of Crows, tome 2 : La cité corrompue, Leigh Bardugo

[Dark fantasy] Même si j'ai légèrement préféré le premier tome, j'ai passé un bon moment de lecture avec La cité corrompue. Seul bémol au compteur : des rebondissements un peu trop nombreux.

Six of Crows (tome 1), Leigh Bardugo

[Dark fantasy] Si ce premier tome n'est pas le coup de coeur promis par tous les fans de la saga, j'ai complètement adhéré à l'univers de Six of Crows et à ses personnages hors du commun !

Les Chroniques des Fleurs d’Opale, tome 1 : La Candeur de la Rose (partie 2), Ielenna

[High fantasy] Après plusieurs mois de réflexion, j'ai enfin décidé de poursuivre ma lecture du premier tome. Néanmoins, cela n'a fait que confirmer ce que je pensais déjà : cette saga, trop orientée romance, n'est pas faite pour moi !

L’empire brisé, tome 2 : Le roi écorché, Mark Lawrence

[Dark fantasy] Je ne croyais pas cela possible, mais ce deuxième tome est encore plus sombre que le premier. Je l'avoue, cette histoire m'a bouleversée...

Ash Princess (tome 1), Laura Sebastian

[Fantasy politique] Dès les premiers chapitres, j’ai été conquise par cette histoire où complots et dangers menacent la princesse de cendres. Je me suis même surprise à prier avec ferveur pour voir ses plans réussir. Mais rien n’est jamais garanti à la cour du Kaiser…

Les Épées de glace, tome 2 : Le châtiment de l’empire, Olivier Gay

[Heroic fantasy] Du bon et du moins bon dans ce deuxième tome : une meilleure dynamique, des personnages hauts en couleur, mais quelques facilités scénaristiques et, surtout, une fin bâclée ! J'ai tout de même passé un bon moment de lecture en compagnie de ma binôme.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑