Recherche

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Catégorie

Fantasy

Children of blood and bone, tome 1 : De sang et de rage, Tomi Adeyemi

[Fantasy - Dystopie] Si ce premier opus n'a rien de fondamentalement original, je lui reconnais volontiers d'autres atouts, comme un système de magie intéressant et, surtout, des moments forts. Tomi Adeyemi a en effet joué la carte de l'émotion, et ça lui réussit !

Publicités

Terre de Brume, tome 2 : Le choix des élues, Cindy Van Wilder

[Fantasy - Aventures] Malgré quelques bémols au niveau des antagonistes, j'ai adoré découvrir la fin de cette aventure, portée par des héroïnes fortes. Impossible de s'ennuyer tant le rythme est haletant !

Le Porteur de Mort, tome 4 : Poursuite, Angel Arekin

[Dark fantasy] Ce tome 4 n'est pas moins bon que le précédent, il relance simplement l'intrigue. Et j'attends patiemment que celle-ci révèle tout son potentiel... Je fais donc confiance à Angel Arekin pour nous offrir une suite mémorable, un final époustouflant. Car Le Porteur de Mort, même si je n'en connais pas encore le dénouement, fait partie des meilleures sagas de fantasy que j'ai jamais lues.

Grish-Mère, Isabelle Bauthian

[Fantasy politique] Contrairement à la majorité des lecteurs, j'ai moins apprécié Grish-Mère qu'Anasterry et ce, pour une raison simple : Sylve, le personnage principal, empli de contradictions. Cependant, cela n'enlève rien à la qualité de l'histoire !

Noces d’écailles, Anthelme Hauchecorne & Loïc Canavaggia

[Heroic fantasy] Je l'ai déjà dit, mais je le répète : je suis tombée sous le charme de l'imaginaire d'Anthelme Hauchecorne. Sa plume, alliée au talent indéniable de Loïc Canavaggia pour le dessin, ne pouvait qu'offrir un résultat exceptionnel. Noces d'écailles en est la preuve !

Le crépuscule d’Æsir, Élie Darco

[Dark fantasy] Malgré des débuts difficiles, que j'impute au style inutilement lourd de l'auteure, j'ai passé un bon moment de lecture. Élie Darco a créé un véritable contraste entre son univers, violent au possible, et la force qui caractérise ses personnages, prêts à tout pour survivre.

Sharakhaï, tome 2 : Le sang sur le sable, Bradley P. Beaulieu

[Dark fantasy] La force de cette saga, ce n'est pas seulement son univers riche. Ses héros charismatiques, son intrigue captivante et, surtout, ses nombreux rebondissements m'ont tenue en haleine. Franchement, ce tome 2 a dépassé toutes mes attentes !

Terre de Brume, tome 1 : Le sanctuaire des Dieux, Cindy Van Wilder

[Fantasy - Aventures] Une épopée fantastique, un univers atypique et un final explosif : ce premier volet de Terre de Brume a tout pour plaire. Les jeunes, et moins jeunes, se régaleront !

Sangs éternels, tome 1 : La reconnaissance, Florence Barnaud

[Urban fantasy] Même si ce fut une lecture mitigée, je reconnais volontiers le potentiel de ce premier volet. J'ai notamment apprécié l'humour mordant de son héroïne et le cadre atypique dans lequel se déroule l'histoire.

La geste du sixième royaume, Adrien Tomas

[High fantasy] Dans ce one-shot, Adrien Tomas revisite avec brio le genre de la high fantasy. Et même si ce n'est plus ce que je recherche dans mes lectures, je reconnais volontiers son travail. Quel scénario, vraiment !

Les chasseurs de sève, Laurent Genefort

[Heroic fantasy] Au vu de ma note, il est clair que je n'ai pas apprécié ce one-shot. Pourquoi ? Eh bien, parce que l'auteur se perd inutilement dans la description minutieuse de son univers. J'ai littéralement été submergée par un flot d'informations indigeste !

Anasterry, Isabelle Bauthian

[Fantasy politique] À mi-chemin entre aventures et complots, humour et sérieux, Anasterry est un one-shot qui surprend. Il donne des leçons, révèle des paradoxes et perd son lecteur dans des chemins qu'il pensait connus. J'ai beaucoup aimé !

Ray Shepard, tome 1 : Amnésie, Morgane Rugraff

[Urban fantasy] L'univers de Ray Shepard est tout simplement incroyable ! Mais pour le reste... Aïe ! Les personnages stéréotypés, le scénario répétitif et la plume maladroite m'ont clairement rebutée.

Semblables (tome 1), Julie Jodts

[Heroic fantasy] Ce premier volet m'a déroutée, tant la direction de l'intrigue m'a semblé incertaine. J'aurais également préféré un univers davantage orienté fantasy et un scénario plus crédible. Mais, mais, mais... La fin m'a conquise ! Je suis donc impatiente de découvrir la suite.

Que passe l’hiver, David Bry

[Heroic fantasy - Fantasy politique] Porté par une plume aux accents poétiques, Que passe l'hiver est un huis clos mêlant complots et héroïsme dans un décor au froid mordant. J'ai beaucoup aimé !

Les Autres, étape 3 : Le Saigneur, Sandra Moyon

[Urban fantasy] Ce dernier tome a été une agréable surprise. L'histoire n'est pas (totalement) tombée dans le cliché du vampire, comme je le craignais, mais a pris un tour inattendu. Voilà donc une belle conclusion pour cette trilogie !

Rozenn (livre 2), Laëtitia Danae

[Fantasy politique] Ce deuxième tome confirme tout le talent de Laëtitia Danae pour les intrigues de cour et les histoires centrées sur la révolte. Que dire de plus si ce n'est que ce diptyque est un coup de coeur pour moi ?

Rozenn (livre 1), Laëtitia Danae

[Fantasy politique] Rozenn n'est pas passé loin du coup de coeur - et oui, la romance un brin trop rapide m'a fait tiquer. Mais quel univers ! Quels personnages ! Et quelle intrigue ! Vivement la suite !

Fils-des-Brumes, tome 1 : L’Empire Ultime, Brandon Sanderson

[High fantasy] En débutant la saga Fils-des-Brumes, j'avais mis la barre très haut. Et pourtant, Brandon Sanderson l'avait mise plus haut encore. Son univers, ses personnages, son intrigue : tout vaut le détour. C'est donc un chef-d'oeuvre pour lui et un coup de coeur pour moi !

Animas, tome 2 : Le vrai roi, C. R. Grey

[Fantasy - Aventures] Ce tome 2 n'a fait que confirmer mon amour pour cette saga, certes jeunesse, mais ô combien addictive. Et c'est sans parler des personnages pour lesquels on se prend facilement d'affection, qu'ils soient humains ou animaux.

Le jeu de l’assassin, Amy Raby

[Heroic fantasy] Cette lecture est une déception ! L'intrigue est prévisible, la romance fade, les personnages peu attachants. Seul l'univers a su retenir mon attention, mais il a bien vite été relégué au second plan. Heureusement, le style est suffisamment efficace pour permettre au lecteur de terminer le livre rapidement.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑