Recherche

Blog littéraire spécialisé dans les genres de l'imaginaire

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Catégorie

Heroic fantasy

Le Livre des Glaces, tome 1 : La Fille et les Étoiles, Mark Lawrence

[Heroic fantasy] Si j'ai cru en l'univers dès les premières lignes, j'étais quelque peu dubitative quant à l'intrigue. Parviendrait-elle à m'entraîner, alors qu'elle correspond à une quête initiatique ? Eh bien, oui ! Malgré quelques longueurs et des descriptions un chouïa trop nombreuses, j'ai découvert une héroïne attachante bien décidée à sauver son petit frère des griffes de l'ennemi. Mais attention : celui-ci est multiple et se cache dans les moindres recoins...

Les Aînés, tome 2 : Le Cycle honni

[Heroic fantasy] Si j'ai préféré le tome 1, j'ai tout de même passé un agréable moment en compagnie de Talyä, cette héroïne absolument fascinante. Son évolution est tout bonnement spectaculaire ! De jeune fille perdue, elle devient Seigneur accompli qui n'hésite pas à imaginer mille plans pour mettre à exécution sa vengeance, au point de me perdre parfois. Mais parce que Talyä prend de la place, j'ai trouvé Asroth trop en retrait, ce qui m'a quelque peu attristée. Par chance, il sera présent dans le troisième et dernier volet de la trilogie !

Ravens, tome 1 : AubeMort, James Barclay

[Heroic fantasy] Bien qu'il ait pris la poussière durant presque 10 ans dans ma bibliothèque, j'ai choisi d'offrir une chance à ce premier volet. Et je ne regrette pas ! Outre les personnages bien creusés, l'histoire va au-delà des combats, puisqu'elle comprend aussi des complots politiques, des révélations au sujet des héros et un système de magie intéressant. Certes, c'est de l'heroic fantasy relativement classique, mais ses codes sont utilisés avec brio par James Barclay. Je compte donc lire la suite dans quelque temps !

Chroniques de Mulemail, livre 1 : L’Armure d’Orbandale, A. S. Bluzat

[Heroic fantasy] Si je reconnais un véritable potentiel à ce premier tome, je n'ai malheureusement pas réussi à me plonger dans son histoire. En vérité, j'ai manqué d'explications pour percer les secrets de l'univers et comprendre les dessous cachés de l'intrigue. De plus, je ne me suis pas attachée aux personnages qui servent surtout à dévoiler le scénario, sans rien lui apporter en retour. Je reste néanmoins convaincue que cette saga peut plaire à d'autres lecteurs, de préférence amateurs de fantasy.

Les Aînés, tome 1 : Les Cycles corrompus, Serenya Howell

[Heroic fantasy] Si je suis passée à côté du coup de cœur, c'est parce que les trois cycles qui composent ce roman sont assez inégaux. J'ai adoré le premier, notamment parce qu'il met en scène un duo de personnages attachants. Suivre ces derniers dans la construction de leur amitié m'a véritablement captivée. Le deuxième cycle, quant à lui, voit apparaître un nouveau narrateur que j'ai peu apprécié. Enfin, le troisième est très différent des précédents et il m'a fallu du temps avant de me passionner pour cette histoire uniquement centrée sur les dragons.

L’Appel du Massous, tome 1 : Aona, Rexane LS

[Heroic fantasy] Dans ce premier tome, l'auteure prend le contrepied du cliché que représente la quête initiatique en proposant un héros peu désireux de devenir mage, et je salue son initiative ! Le hic, c'est qu'en dépit de quelques dangers, l'apprentissage se révèle linéaire et répétitif, alors qu'il représente la majorité de l'intrigue. Heureusement, le final est riche en rebondissements. Toutefois, j'hésite à poursuivre la saga car je n'ai pas adhéré aux frasques amoureuses du personnage principal.

Les Chroniques des Parleurs, tome 1 : Le Nouveau Parleur, Franck J. Matthews

[Heroic fantasy] En débutant ce premier volet, je craignais de plonger dans une histoire relativement classique. Et ce fut le cas. Néanmoins, ce qui m'a réellement posé problème, ce sont les personnages ô combien stéréotypés. En plus de m'énerver, ils se sont révélés prévisibles, ôtant toute surprise à l'intrigue. Bref, je me suis beaucoup ennuyée durant ma lecture...

L’Âge du feu, tome 1 : Dragon, E. E. Knight

[Heroic fantasy] Même si l'univers se révèle classique dans sa construction, on le découvre à travers les yeux d'un dragon et ça, ça fait toute la différence ! Héros à part entière, Auron possède une personnalité à la fois surprenante et attachante. L'auteur a ainsi su s'éloigner des clichés du genre pour nous offrir une histoire captivante et des émotions fortes !

Monument, Ian Graham

[Heroic fantasy] Les débuts de Monument ont été difficiles, au point que j'ai songé à l'abandonner. En effet, Ballas, le personnage principal, est rempli de violence, ce qui le rend détestable. Cependant, au fil des pages, une lente transformation s'opère. Même s'il ne peut être caractérisé de gentil, notre héros devient intéressant. Habité par une quête impossible, il a fini par m'embarquer avec lui dans la seconde moitié du livre. Mieux vaut tard que jamais !

Lune pourpre, tome 2 : Asservie, Laëtitia Danae

[Heroic fantasy] Même si j'ai apprécié l'intrigue de cour, certains aspects du récit m'ont posé problème. La romance tout d'abord, qui est un condensé de clichés et de mensonges improbables. Ensuite, les quelques facilités de l'histoire qui l'ont un peu décrédibilisée à mes yeux. Néanmoins, je demeure curieuse de connaître le dénouement final, car mon intérêt pour l'univers et le combat des Abels n'a pas faibli.

The Witcher, tome 2 : L’Épée de la providence, Andrzej Sapkowski

[Heroic fantasy] Je vais être franche : ce deuxième volet m'a paru très inégal. Je me suis carrément ennuyée à la lecture de certaines nouvelles, tant l'intrigue se perd dans des détails superflus et des dialogues interminables. En bref, l'auteur en fait des tonnes ! Mais, mais, mais... les deux dernières nouvelles m'ont conquise. J'y ai retrouvé le fil rouge du début, celui qui m'avait donné envie de lire la saga. Désormais, j'hésite à poursuivre l'aventure...

The Witcher, tome 1 : Le Dernier Vœu, Andrzej Sapkowski

[Heroic fantasy] Impossible de me sortir la série Netflix de la tête durant ma lecture. Et comme j'ai adoré cette dernière, j'ai aussi apprécié ce premier tome, malgré un scénario moins travaillé. Le seul bémol ? Le style de l'auteur qui, selon moi, manque de finesse et de fluidité, notamment dans les dialogues.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑