Recherche

Blog littéraire spécialisé dans les genres de l'imaginaire

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Tag

Éditions Plume Blanche

Rose éternelle (tome 1), Ophélie Duchemin

[Merveilleux] Dans Rose éternelle, réécriture de La Belle et la Bête, Ophélie Duchemin donne corps à ce dernier personnage, lui conférant un passé tourmenté, et c'est probablement ce que j'ai préféré ! J'ai également apprécié l'intrigue faite de complots, en dépit d'antagonistes un peu trop machiavéliques. Enfin, même si je ne suis pas la mieux placée pour juger les romances, celle-ci m'a paru bien menée, malgré quelques maladresses !

Semblables (tome 2), Julie Jodts

[Heroic fantasy] J'attendais beaucoup de cette suite mais, malheureusement, elle ne m'a pas convaincue. En plus de contenir de nombreux clichés, l'histoire ne tient pas la route. Tout va beaucoup trop vite !

Le Porteur de Mort, tome 5 : Le Prisonnier, Angel Arekin

[Dark fantasy] Comme toujours, Angel Arekin nous offre un volet riche en révélations. Dans Le Prisonnier, les masques tombent et les personnages révèlent leur vrai visage. Je sens que les réponses ne sont plus très loin, enfin !

Identités, C. Sizel

[Anticipation] Un pays dominé par les gangs, une héroïne aux multiples visages et des émotions violentes : voilà qui caractérise bien Identités. Bref, un one-shot qui ne vous laissera pas insensible, tant il regorge d'injustice, mais également d'espoir et d'humanité !

Outre-Temps (livre 2), Elisa M. Poggio

[Low fantasy] C'est à bout de souffle que j'ai terminé ma lecture ! Outre-Temps fait partie de ces récits qui vous laissent pantois, une fois achevés. L'univers est riche, les personnages nombreux et l'intrigue foisonnante. Une très bonne surprise !

Outre-Temps (livre 1), Elisa M. Poggio

[Low fantasy] La plus grande force d'Outre-Temps, c'est son univers extrêmement dense, et pourtant accessible à tous. Il serait digne d'une adaptation au cinéma, tant il est visuel ! Ajoutez à cela des héros qui sonnent juste et une intrigue riche en aventures, et me voilà conquise !

Le Porteur de Mort, tome 4 : Poursuite, Angel Arekin

[Dark fantasy] Ce tome 4 n'est pas moins bon que le précédent, il relance simplement l'intrigue. Et j'attends patiemment que celle-ci révèle tout son potentiel... Je fais donc confiance à Angel Arekin pour nous offrir une suite mémorable, un final époustouflant. Car Le Porteur de Mort, même si je n'en connais pas encore le dénouement, fait partie des meilleures sagas de fantasy que j'ai jamais lues.

Le crépuscule d’Æsir, Élie Darco

[Dark fantasy] Malgré des débuts difficiles, que j'impute au style inutilement lourd de l'auteure, j'ai passé un bon moment de lecture. Élie Darco a créé un véritable contraste entre son univers, violent au possible, et la force qui caractérise ses personnages, prêts à tout pour survivre.

Ray Shepard, tome 1 : Amnésie, Morgane Rugraff

[Urban fantasy] L'univers de Ray Shepard est tout simplement incroyable ! Mais pour le reste... Aïe ! Les personnages stéréotypés, le scénario répétitif et la plume maladroite m'ont clairement rebutée.

Semblables (tome 1), Julie Jodts

[Heroic fantasy] Ce premier volet m'a déroutée, tant la direction de l'intrigue m'a semblé incertaine. J'aurais également préféré un univers davantage orienté fantasy et un scénario plus crédible. Mais, mais, mais... La fin m'a conquise ! Je suis donc impatiente de découvrir la suite.

Les Autres, étape 3 : Le Saigneur, Sandra Moyon

[Urban fantasy] Ce dernier tome a été une agréable surprise. L'histoire n'est pas (totalement) tombée dans le cliché du vampire, comme je le craignais, mais a pris un tour inattendu. Voilà donc une belle conclusion pour cette trilogie !

Rozenn (livre 2), Laëtitia Danae

[Fantasy politique] Ce deuxième tome confirme tout le talent de Laëtitia Danae pour les intrigues de cour et les histoires centrées sur la révolte. Que dire de plus si ce n'est que ce diptyque est un coup de coeur pour moi ?

Rozenn (livre 1), Laëtitia Danae

[Fantasy politique] Rozenn n'est pas passé loin du coup de coeur - et oui, la romance un brin trop rapide m'a fait tiquer. Mais quel univers ! Quels personnages ! Et quelle intrigue ! Vivement la suite !

Les baleines célestes, Elodie Serrano

[Space opera] Voilà une lecture déroutante, mais néanmoins plaisante et pleine de poésie. Je suis donc partie à la recherche d'une baleine céleste, le sourire aux lèvres.

Le Porteur de Mort, tome 3 : Le lion blanc, Angel Arekin

[Dark fantasy] Si je m'attendais presque à un coup de coeur pour ce troisième tome, cela va en vérité bien au-delà ! Je suis totalement fascinée par cette saga. A lire de toute urgence !

Les Autres, étape 2 : Le Calice, Sandra Moyon

[Urban fantasy] Avec Le Calice, on rentre enfin dans le vif du sujet, même si peu de réponses sont apportées. L'accent est surtout mis sur les relations qu'entretient Soen avec les Autres, ce qui a malheureusement limité l'intrigue.

Les Autres, étape 1 : Le Survivant, Sandra Moyon

[Dystopie] Même si les Autres sont quasi inexistants dans ce premier volet, j'ai suivi les aventures de Soen avec avidité. C'est donc avant tout l'histoire d'un enfant battu, non celle d'horribles créatures mangeuses d'hommes.

Le Porteur de Mort, tome 2 : Tenshin, Angel Arekin

[Dark fantasy] Dans ce deuxième tome, la tension monte d'un cran et l'intrigue, davantage politique, dévoile tout son potentiel. Une suite qui a frôlé le coup de coeur...

Le Porteur de Mort, tome 1 : L’apprenti, Angel Arekin

[Dark fantasy] Sombre et rempli de mystères, ce premier tome pose les bases d'une histoire captivante où chaque personnage a sa propre destinée... Que du bonheur !

Les Oubliés, tome 2 : Jour un, Léna Jomahé

[Dystopie] Je crois que ma note en dit long sur ma déception concernant ce second volet, qui s'est perdu dans une histoire quasiment sans intérêt...

Les Oubliés, tome 1 : Derniers jours, Léna Jomahé

[Dystopie] Si le synopsis n'a pas manqué de me convaincre, la lecture de cet ouvrage fut le début de mes ennuis ! En bref, de nombreux points faibles pour une intrigue quelque peu bancale...

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑