[Fantasy politique] Si Le Chant des cavalières raconte une quête pour retrouver des artefacts de légende, le récit est loin d'être classique ou manichéen, bien au contraire. En parallèle, l'auteure se joue effectivement du lecteur, en montrant les jeux de pouvoir à l'oeuvre, mais sans jamais lui confier ce qui est préférable pour le Royaume. Attention, cela pourrait en gêner certains mais, personnellement, j'ai passé un agréable moment de lecture !