Recherche

Blog littéraire spécialisé dans les genres de l'imaginaire

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Tag

Service de presse

La Guerre du Lotus, tome 2 : Kinslayer, Jay Kristoff

[Fantasy politique - Steampunk] Honnêtement, les 200 premières pages de ce tome 2 ont été laborieuses, d'abord parce que Yukiko se perd dans sa colère, ensuite parce que l'auteur insère de nouveaux points de vue, ralentissant considérablement le rythme de l'histoire. Mais une fois ce cap passé, j'ai retrouvé tout ce que j'aimais dans cette saga. Addictive, l'intrigue m'a tour à tour transportée et déchiré le coeur. On peut donc parler d'un presque coup de cœur. Attention, néanmoins : ce deuxième volet est bien plus adulte que le premier. Selon moi, les âmes sensibles devraient s'abstenir...

Le Livre des Glaces, tome 1 : La Fille et les Étoiles, Mark Lawrence

[Heroic fantasy] Si j'ai cru en l'univers dès les premières lignes, j'étais quelque peu dubitative quant à l'intrigue. Parviendrait-elle à m'entraîner, alors qu'elle correspond à une quête initiatique ? Eh bien, oui ! Malgré quelques longueurs et des descriptions un chouïa trop nombreuses, j'ai découvert une héroïne attachante bien décidée à sauver son petit frère des griffes de l'ennemi. Mais attention : celui-ci est multiple et se cache dans les moindres recoins...

Shusharrah, Anthelme Hauchecorne & Emmanuel Chastellière

[Post-apocalyptique] Ayant adoré certains des livres écrits par Anthelme Hauchecorne et Emmanuel Chastellière, j'attendais beaucoup de Shusharrah. Peut-être un peu trop d'ailleurs, car je n'ai pas trouvé ce que je recherchais : de la survie, de la tension, de l'urgence, bref les codes classiques du genre. Les auteurs proposent ici quelque chose de différent, un roman davantage dans la réflexion que dans l'action. Le résultat est intéressant, notamment parce qu'il oblige le lecteur à s'interroger sur la problématique de l'immigration, mais à mille lieues de ce que je souhaitais. Néanmoins, je pense qu'il trouvera son public.

Enchantment of Ravens, Margaret Rogerson

[Fantasy féerique] Une fois n'est pas coutume, je me suis plongée dans une romance. Et j'ai passé un agréable moment de lecture ! Grâce à un univers complètement fou et à des personnages habilement construits, Margaret Rogerson envoûte son lecteur tout au long du récit. Enchantment of Ravens, c'est donc une petite douceur que l'on prend plaisir à lire entre deux gros pavés !

Sous le sceau de l’hiver, Hermine Lefebvre

[Fantasy féerique] En débutant Sous le sceau de l'hiver, je m'attendais à vivre des aventures palpitantes en compagnie de faës. Et, en un sens, ce fut le cas. Néanmoins, ce n'était pas suffisant à mon goût. En effet, plutôt que d'exploiter son univers, que de développer son histoire, l'auteure a fait le choix d'aborder des thématiques sensibles, certes importantes, mais aux antipodes de ce que je recherchais. En outre, je n'ai pas accroché aux personnages que j'ai trouvés clichés et excessifs. Pour autant, tourner les pages ne fut pas pénible. J'ai apprécié l'intrigue pleine de rebondissements, ainsi que l'action de la dernière partie. En bref, une lecture en demi-teinte.

Encens, Johanna Marines

[Steampunk - Uchronie] Grâce à la jolie plume de Johanna Marines, j'ai tourné les pages de ce roman avec facilité. L'intrigue se veut en effet entraînante, quoiqu'un peu prévisible. Heureusement, j'ai tout de même pris plaisir à découvrir le dénouement. Ainsi, sans remettre en cause les qualités de ce livre, je pense tout simplement que les thrillers YA ne sont pas assez fouillés pour me combler entièrement !

La Guerre du Lotus, Jay Kristoff, tome 1 : Stormdancer

[Fantasy politique - Steampunk] En toute franchise, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit, car je ne suis pas familière de la culture japonaise et le texte est truffé de références. Néanmoins, j'ai fini par dépasser cette difficulté et ai dévoré la deuxième moitié de l'histoire qui fait honneur au talent de Jay Kristoff. Attention tout de même : il s'agit d'un vrai roman young adult. De ce fait, Stormdancer comprend tous les codes du genre !

L’Empire s’effondre (tome 1), Sébastien Coville

[Fantasy politique - Steampunk] Si L'Empire s'effondre est un coup de cœur, c'est parce qu'il réunit tous les ingrédients du succès. Outre une plume sublime, Sébastien Coville possède deux talents rares. Le premier ? Créer un univers steampunk à la fois cohérent et passionnant. Le second ? Tisser une intrigue grandiose faite de rébellion, de complots et, surtout, de personnages captivants. Tous sont de grands esprits qui ont choisi de se battre pour leurs idéaux. Je n'ai qu'une seule hâte : assister à la prochaine bataille !

Célestopol 1922, Emmanuel Chastellière

[Uchronie] Dans Célestopol 1922, recueil composé de 13 nouvelles, Emmanuel Chastellière change le destin de figures célèbres qui auraient vécu dans la plus grande cité lunaire, rien que ça ! En parallèle, il n'hésite pas à créer ses propres personnages afin d'offrir de la consistance à son univers, et ça fonctionne. Certes, j'aurais préféré qu'il y ait davantage de liens entre les nouvelles et que l'on croise plus souvent le duc Nikolaï, mais j'ai tout de même passé un très bon moment de lecture.

Replis, Emmanuel Quentin

[Dystopie - Post-apocalyptique] Vous devez savoir une chose avant de commencer ce roman : tous les protagonistes trichent ! Mais qui ? Et quand ? J'ai essayé de le deviner, néanmoins Emmanuel Quentin m'a bernée à plusieurs reprises. Incisive, sa plume se veut au service de l'histoire ; il n'y a pas d'explications superflues concernant notre monde en ruine ou le contrôle des masses par l’État. Seulement un anti-héros désabusé dont l'égoïsme le poussera jusque dans ses derniers retranchements. Rebondissements garantis pour une lecture courte et percutante !

Gypsy, Steven Brust et Megan Lindholm

[Urban fantasy] J'étais convaincue d'aimer Gypsy, ne serait-ce que parce qu'il est coécrit par Megan Lindholm, alias Robin Hobb, l'une de mes auteurs fétiches. Les débuts ont semblé confirmer mon impression, car j'étais charmée par l'univers onirique et l'ambiance mystérieuse. Je me suis également attachée à Stepovitch, le héros. Alors quel est le hic ? Eh bien, même si j'ai compris l'essentiel de l'histoire, je n'en ai pas saisi toutes les subtilités. De ce fait, j'ai progressivement décroché, même si je le concède volontiers : ce récit possède de sacrés atouts !

Dames sans cavaliers, tome 2 : Rêves d’acier, Alejandro Valdivia

[Fantasy politique] Ce deuxième tome est encore meilleur que le premier ! Certes, il m'a fallu un peu de temps avant de me réapproprier le récit, mais ça en valait la peine. Dans Rêves d'acier, l'intrigue monte en puissance, les complots se multiplient et les allégeances changent inopinément de camp. Chaque personnage a son importance et peut faire basculer l'histoire. D'ailleurs, les héros n'ont qu'une seule priorité : tirer leur épingle du jeu que représente la course au pouvoir.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑