Éditeur : auto-édition (Les Éditions du Net)
Date de sortie : 29 mai 2020
Genre : anticipation

Synopsis

Fabien est prisonnier d’un lieu où cohabitent médecins et scientifiques. Il ne se rappelle plus qui il est, ni ce qu’il fait dans cet étrange endroit. Après avoir subi privations, tortures et tests, les savants décident de passer à la phase suivante en réveillant ses souvenirs. En quoi consistera cette étape et quel sera l’objectif final de cette expérience ?

Faux roman d’initiation dans le fantastique, des faux-semblants et des chausse-trappes parsèment le récit, le passé et le présent s’imbriquent pour former un puzzle mystérieux. Laissez-vous porter et ne perdez pas le fil car ce labyrinthe est rempli de pièges…

Critique

Une erreur d’appréciation

Lorsque je reçois une proposition de service de presse pour un roman dont j’ignore tout, je prends toujours le temps de lire les premières pages (si celles-ci sont disponibles sur la toile, bien sûr). Cela me donne un aperçu qui suffit généralement à me décider.

Or, en lisant le prologue du premier tome de Catharsys, j’admets avoir été intriguée. J’ai donc arrêté là ma lecture numérique et ai confirmé à l’auteur mon envie de me plonger dans la version papier. Je remercie donc Didier Roth pour l’envoi.

Malheureusement, je n’ai pas accroché à cette histoire. En vérité, je l’ai même détestée au point de l’abandonner 80 pages avant la fin. Naturellement, cet avis négatif n’engage que moi. Dès lors, si cette saga vous tente, je vous invite à vous faire votre propre opinion.

Ce prologue qui a éveillé mon intérêt

Pour résumer, il fait mention d’un homme qui subit des expériences semblant n’avoir ni queue ni tête. Et elles ne sont pas toujours de tout repos ! Bien évidemment, le but de l’intrigue est d’en découvrir le sens caché. J’étais donc curieuse de suivre le héros dans ses questionnements et d’obtenir des réponses.

Très rapidement, les scientifiques tentent de réveiller les souvenirs de Fabien. Le scénario se scinde alors en deux parties : son présent composé de tests plus loufoques les uns que les autres et son passé au sein d’un petit village de campagne, en Alsace. Toutefois, aucun de ces récits ne m’a réellement convaincue…

Une intrigue qui part dans tous les sens

Si j’ai accepté l’incompréhension qui accompagne les expériences étranges du présent, ce ne fut pas le cas pour les événements du passé. Entre liens logiques inexistants et facilités scénaristiques, dérives sexuelles et capacités magiques sorties de nulle part, l’intrigue est tout simplement abracadabrante. 

Et c’est sans compter certains passages aussi glauques que dérangeants. Je n’entrerai pas dans les détails, mais des trigger warnings auraient clairement dû être indiqués au début du livre. Des thématiques telles que le viol et l’inceste sont abordées sans réelles explications.

De plus, j’ai trouvé l’écriture assez maladroite. J’avais l’impression que le héros décrivait son histoire sans la vivre, alors que le texte est écrit à la première personne. Les nombreuses descriptions, bien trop linéaires à mon goût, ont sans doute contribué à ce sentiment.

Des personnages peu creusés

Je n’ai malheureusement ressenti aucun attachement pour le héros, pourtant au centre du récit. Néanmoins, ce n’est pas vraiment surprenant, puisqu’il manque d’approfondissement. Sans personnalité affirmée, il n’est qu’un individu lambda à qui il arrive des choses étranges. Ses réactions m’ont par ailleurs semblé incohérentes à de nombreuses reprises.

Quant aux antagonistes, eh bien… Ceux du passé sont trop méchants pour être crédibles, tandis que ceux du présent sont quasiment inexistants.

Un mystère qui demeurera

Comme vous pouvez vous en douter, j’ai discuté avec Didier Roth avant de publier cette chronique. Il m’a ainsi affirmé que certaines des réponses tant attendues se trouvent dans les 80 dernières pages du roman, pages que j’ai renoncé à lire. Je ne peux donc pas me prononcer sur cette partie qui semble être la clef de ce premier tome. J’espère néanmoins qu’elles suffisent à expliquer les invraisemblances du scénario.