Recherche

Blog littéraire spécialisé dans les genres de l'imaginaire

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Catégorie

Steampunk

Steam Sailors, tome 2 : Les Alchimistes, E. S. Green

[Fantasy - Aventures] À ma plus grande surprise, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, sûrement à cause de mon impatience. En fait, E. S. Green n'hésite pas à proposer une toute nouvelle intrigue, bien qu'elle soit dans la continuité des événements du tome précédent. Et si je n'y étais pas préparée, en définitive j'ai adoré ! Les personnages sont toujours aussi attachants, les rebondissements nombreux, et le final tout simplement grandiose. Bref, les pages ont défilé à toute vitesse !

Dragons et Mécanismes, Adrien Tomas

[Fantasy - Aventures - Steampunk] Se déroulant dans le même univers que celui d'Engrenages et Sortilèges, Dragons et Mécanismes possède toutefois une intrigue qui lui est propre. Et quelle intrigue ! Riche en aventures, elle est un concentré d'action et de rebondissements qui m'ont poussée à tourner les pages. Seuls bémols : l'antagoniste, caricatural à souhait, ne s'est pas révélé à la hauteur et le dénouement m'a paru un peu expéditif. Néanmoins, cela n'a pas entaché mon plaisir de lecture. J'espère donc que l'auteur se lancera dans l'écriture d'un troisième roman !

Symbiose, Camille Salomon

[Fantastique - Steampunk] Malgré une ambiance réussie et une plume délicate, Symbiose fut une lecture en demi-teinte, notamment parce que je n'y ai pas trouvé le suspense que j'attendais. Toutefois, le cœur du problème se situe au niveau des personnages dont le comportement m'a paru incohérent. D'ailleurs, le héros se transforme bien trop rapidement en un fin détective...

La 25e heure, tome 2 : Le Chrysanthème noir, Feldrik Rivat

[Steampunk - Uchronie] Le Chrysanthème noir fut une lecture en demi-teinte. Comme pour le premier volet, il m'a fallu plus de 200 pages pour rentrer dans l'histoire, et ensuite... Ah, ensuite, ce fut un régal ! Néanmoins, je trouve ça dommage de devoir en passer par là à chaque fois.

Le club des érudits hallucinés, Marie-Lucie Bougon

[Steampunk] Les personnages, pleins d'originalité, contribuent largement à faire de cette histoire une fabuleuse aventure ! Teintée de réflexions scientifiques et philosophiques, celle-ci se déroule en outre dans un décor digne de la révolution industrielle. Je recommande !

Engrenages et Sortilèges, Adrien Tomas

[Fantasy - Aventures - Steampunk] Même si le scénario est un peu prévisible, Engrenages et sortilèges est le genre d'histoires que l'on prend plaisir à dévorer. Plus on approche de la fin, plus les rebondissements nous emportent !

Les orphelins de métal, Pàdraig Kenny

[Steampunk] Ce one-shot a de sacrés atouts : un cadre original, des personnages hyper attachants, des rebondissements inattendus. Mais plus qu'un simple roman d'aventures, Les orphelins de métal aborde des thématiques sérieuses avec justesse et simplicité. L'auteur ne prend pas ses jeunes lecteurs pour des idiots, et ça fait du bien !

De brume, de métal et de cendre (tome 2), Gwendolyn Clare

[Uchronie - Steampunk] À ma plus grande surprise, j'ai préféré ce deuxième tome. Certes, les faiblesses relevées dans le premier sont toujours présentes, mais certaines révélations m'ont bluffée. Et puis, il est impossible de s'ennuyer !

Cendres, Johanna Marines

[Steampunk] Si les débuts de ce roman steampunk m'ont conquise, la suite m'a un peu déçue. En cause : un rythme chaotique et un manque flagrant de transitions. Néanmoins, ce fut tout de même une bonne lecture.

La 25e heure, tome 1 : Première enquête, Feldrik Rivat

[Steampunk] Durant les 200 premières pages, je n'avais qu'une envie : abandonner cette lecture fastidieuse. Pourtant, j'ai persévéré, et heureusement ! La suite était tout bonnement incroyable.

Sorcières associées (tome 1), Alex Evans

[Steampunk] Ce premier tome m'a paru brouillon, voire un peu bancal. Et si je lui reconnais une bonne ambiance, assez déjantée, j'y suis malheureusement restée insensible. En bref, une lecture mitigée.

Rouille, Floriane Soulas

[Steampunk] Dans Rouille, l'auteure n'est pas allée au bout de ses idées. Et pourtant, le potentiel est bien présent... Vous n'imaginez donc pas ma frustration concernant ce one-shot !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑