Recherche

Blog littéraire spécialisé dans les genres de l'imaginaire

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits…

Catégorie

Fantasy politique

Vaisseau d’Arcane, tome 1 : Les Hurleuses, Adrien Tomas

[Fantasy politique - Steampunk] C'est avec un réel plaisir que j'ai retrouvé l'univers de Vaisseau d'Arcane, déjà exploité dans les précédents romans, jeunesse ceux-ci, d'Adrien Tomas. Mais cette fois, l'intrigue est plus adulte, les machinations plus poussées, et le résultat n'en est que meilleur ! Entre la fuite éperdue de l'héroïne, bien décidée à sauver son frère, et les complots de Nym, la main armée des hautes sphères du pouvoir, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Vivement la suite !

Sous le regard de Laria (tome 1), Chloé Garcia

[Fantasy politique - Heroic fantasy] Dans mes lectures, j'accorde beaucoup d'attention à la construction de l'univers. Or, Chloé Garcia a accompli un travail d'orfèvre pour le premier tome de sa saga Sous le regard de Laria ! Malheureusement, cela n'a pas suffi. Tout d'abord, je n'ai pas accroché à la forme du récit à cause d'une utilisation excessive du subjonctif imparfait et de multiples descriptions. Ensuite, j'ai trouvé le temps long ; l'intrigue est très introductive et se perd parfois dans des détails inutiles. Je pense néanmoins que d'autres lecteurs y trouveront leur compte.

Hurler avec les loups (tome 1), Virginia Schilli

[Fantasy politique] Mélange de romance et de fantasy, Hurler avec les loups n'est pas mon genre de lecture habituelle. Pourtant, Virginia Schilli a su me convaincre, d'abord par sa plume, ensuite par les multiples rebondissements de son intrigue de cour. Certes, tout n'est pas parfait : l'héroïne est parfois insupportable, les scènes de sexe sont un peu trop nombreuses à mon goût et le scénario manque de nuances. Mais qu'est-ce que cette histoire est addictive !

L’Arrache-Mots, Judith Bouilloc

[Fantasy politique] Contrairement aux avis que j'ai pu lire sur la toile, je ne trouve pas que L'Arrache-Mots s'inspire plus que cela de La Passe-Miroir. Personnellement, je me suis régalée, mais il faut dire que les intrigues de cour sont mon péché mignon. Complots politiques, faux-semblants et rebondissements, voilà qui suffit à me combler. Si je ne devais citer qu'un seul bémol, ce ne serait pas la romance qui est pour une fois passée sans problème, mais l'antagoniste caricatural. Un problème récurrent en YA, que voulez-vous ?

La Guerre du Lotus, tome 3 : Endsinger, Jay Kristoff

[Fantasy politique - Steampunk] Très centré sur l'action, ce dernier tome n'est pas mon préféré de la série, mais c'est uniquement parce que je ne suis pas une adepte des combats. Or, pour le grand final, il fallait bien une bataille à la hauteur de cette trilogie époustouflante. J'ai tout de même adoré les révélations concernant la Guilde, la relation qui unit Buruu à Yukiko et, surtout, les émotions que ne manque pas de faire naître l'auteur tout au long du dénouement.

La Guerre du Lotus, tome 2 : Kinslayer, Jay Kristoff

[Fantasy politique - Steampunk] Honnêtement, les 200 premières pages de ce tome 2 ont été laborieuses, d'abord parce que Yukiko se perd dans sa colère, ensuite parce que l'auteur insère de nouveaux points de vue, ralentissant considérablement le rythme de l'histoire. Mais une fois ce cap passé, j'ai retrouvé tout ce que j'aimais dans cette saga. Addictive, l'intrigue m'a tour à tour transportée et déchiré le coeur. On peut donc parler d'un presque coup de cœur. Attention, néanmoins : ce deuxième volet est bien plus adulte que le premier. Selon moi, les âmes sensibles devraient s'abstenir...

La Guerre du Lotus, Jay Kristoff, tome 1 : Stormdancer

[Fantasy politique - Steampunk] En toute franchise, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit, car je ne suis pas familière de la culture japonaise et le texte est truffé de références. Néanmoins, j'ai fini par dépasser cette difficulté et ai dévoré la deuxième moitié de l'histoire qui fait honneur au talent de Jay Kristoff. Attention tout de même : il s'agit d'un vrai roman young adult. De ce fait, Stormdancer comprend tous les codes du genre !

L’Empire s’effondre (tome 1), Sébastien Coville

[Fantasy politique - Steampunk] Si L'Empire s'effondre est un coup de cœur, c'est parce qu'il réunit tous les ingrédients du succès. Outre une plume sublime, Sébastien Coville possède deux talents rares. Le premier ? Créer un univers steampunk à la fois cohérent et passionnant. Le second ? Tisser une intrigue grandiose faite de rébellion, de complots et, surtout, de personnages captivants. Tous sont de grands esprits qui ont choisi de se battre pour leurs idéaux. Je n'ai qu'une seule hâte : assister à la prochaine bataille !

Dames sans cavaliers, tome 2 : Rêves d’acier, Alejandro Valdivia

[Fantasy politique] Ce deuxième tome est encore meilleur que le premier ! Certes, il m'a fallu un peu de temps avant de me réapproprier le récit, mais ça en valait la peine. Dans Rêves d'acier, l'intrigue monte en puissance, les complots se multiplient et les allégeances changent inopinément de camp. Chaque personnage a son importance et peut faire basculer l'histoire. D'ailleurs, les héros n'ont qu'une seule priorité : tirer leur épingle du jeu que représente la course au pouvoir.

Ember Queen (tome 3), Laura Sebastian

[Fantasy politique] Ember Queen est une petite déception car, à l'inverse des tomes précédents, il ne comprend pas de complots habilement orchestrés ou de rebondissements inattendus. De plus, l'héroïne a fini par m'agacer, que ce soit pour la manière dont elle sollicite constamment ses proches ou pour sa manie de s'attendrir sur ses prétendants, alors qu'elle a déjà fait son choix. Pour autant, tourner les pages ne fut pas pénible, notamment grâce à l'antagoniste et à ses manigances. Bref, je suis contente d'avoir terminé la saga !

L’Empire d’écume, tome 1 : La Fille aux éclats d’os, Andrea Stewart

[Fantasy politique] D'inspiration asiatique, La Fille aux éclats d'os propose un système de magie original et une intrigue palpitante, bien qu'un peu prévisible. Toutefois, celle-ci est si bien construite qu'on n'a qu'une seule envie : tourner les pages pour voir si nos soupçons se confirmeront ! Et comme les héros sont attachants, la lecture ne peut que se dérouler sans accrocs jusqu'au final riche en rebondissements. Sans hésiter, je recommande !

Dames sans cavaliers, tome 1 : Veuves guerrières, Alejandro Valdivia

[Fantasy politique] Qu'on se le dise : Dames sans cavaliers est une œuvre adulte ambitieuse. Alors, si vous n'êtes pas un adepte de fantasy politique mettant en scène de nombreux personnages, et notamment de fières Amazones, passez votre chemin. Dans le cas contraire, foncez ! En dépit d'un style un brin trop soutenu, j'ai apprécié pénétrer dans cet univers où complots et trahisons sont monnaie courante.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑