Editeur : Livre de poche
Date de sortie : 11 octobre 2017
Genre : dark fantasy (young adult)

Synopsis

Les bas-fonds de Ketterdam s’organisent en gangs rivaux. L’homme le plus ambitieux et le plus jeune de la pègre est Kaz Brekker. Aussi brillant que mystérieux, aussi charismatique que dangereux, et surtout, connu pour être un voleur hors pair.

Prêt à tout pour de l’argent, il accepte la mission du riche marchand Van Eck : délivrer un savant du palais de Glace, réputé imprenable. Ce prisonnier est l’inventeur du jurda parem, une drogue multipliant sans limite les pouvoirs surnaturels de la caste des magiciens : les Grishas. Une drogue, qui, tombée entre les mauvaises mains, risque d’engendrer un chaos irréversible.

Critique

Cette saga dont tout le monde parle

Que ce soit sur Instagram ou sur la blogosphère, j’ai énormément entendu parler de Six of Crows. Et, vu l’effervescence à son sujet, j’étais moi aussi tentée. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai participé au concours organisé par Cha’son avis ici -, permettant de remporter le premier numéro. Oui, vous avez bien deviné : la chance m’a souri !

Quelques semaines après l’avoir reçu, je me suis dit qu’il était grand temps de commencer cette duologie FANTASTIQUE, INCROYABLE, RENVERSANTE. Bon, peut-être que les fans ont un peu exagéré, c’est vrai. Quoi qu’il en soit, j’ai passé un très bon moment de lecture.

Un rythme trépidant

Si vous recherchez une histoire sans temps morts et aux multiples rebondissements, je ne peux que vous conseiller Six of Crows. J’étais presque étonnée de voir à quelle vitesse les pages se tournaient. Franchement, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Il faut dire que Leigh Bardugo a imaginé le casse du siècle dans les moindres détails, donnant même l’impression au lecteur d’y participer.

Et quand les risques se révèlent trop grands, quand les plans tournent au cauchemar, on peut compter sur l’ingéniosité de Kaz Brekker pour échapper à la mort. Croyez-moi, je n’ai pas fini de vous parler de ce personnage légendaire.

L’impitoyable Ketterdam

Contrairement à ce que j’ai pu lire chez d’autres lecteurs, je ne me suis pas sentie perdue en étant projetée dans l’univers si particulier de ce diptyque. En fait, j’ai apprécié que l’auteure ne s’embarrasse pas de fioritures pour nous faire découvrir les gangs de Ketterdam. C’est donc en compagnie de Kaz et de ses acolytes que j’ai appris les dures lois de cette cité.

Et pour couronner le tout, la magie vient s’ajouter au décor grâce aux Grisha. Cette dernière n’est pas au centre de l’intrigue, ce qui n’est pas pour me déplaire ; ça change des sagas fantasy que j’ai l’habitude de lire.

Du coup, j’ai très envie de me plonger dans la série Grisha. Mais j’hésite encore, car beaucoup s’accordent à dire qu’elle est un peu moins bien que Six of Crows.

Une équipe de choc

Si vous avez lu ce premier volet, vous n’êtes pas sans savoir que sa force, ce sont ses personnages. Leigh Bardugo a en effet créé des protagonistes aux personnalités marquées. Aux talents uniques. Aux caractères bien trempés. Aucun ne se ressemble, aucun ne peut être remplacé. Les épisodes qui m’ont le plus marquée sont d’ailleurs ceux consacrés à leur passé ; chacun a emprunté un chemin différent pour en arriver là, et je peux vous assurer qu’ils en ont bavé !

Ma préférence va à Inej, ce petit bout de femme à la fois forte et fragile. Jamais, l’auteure ne met réellement des mots sur ses souffrances passées et, pourtant, on les ressent avec acuité. À ses côtés, se tient Kaz, le meneur de la bande. Je dois avouer qu’il joue son rôle à la perfection. Cacher ses faiblesses est devenu une seconde nature pour lui, et j’ai adoré entrevoir toutes les facettes qui le composent, bonnes ou mauvaises.

Deux par deux

J’ai rapidement remarqué que les personnages fonctionnaient par duo : Kaz et Inej, Nina et Matthias, Jesper et Wylan. Mais attention, si vous n’avez pas encore lu cette duologie, passez directement au point souvent, car celui-ci contient des spoils.

Voilà, maintenant que nous sommes entre lecteurs avertis, j’aimerais vous faire part d’une question qui me taraude : pourquoi l’auteure s’est-elle sentie obligée de créer des couples ? Certes, ils sont tous différents, mais… n’est-ce pas improbable, même pour du young adult ?

À ce propos, Nina et Matthias ne m’ont pas convaincue dans leur relation entre amour et haine. Je trouvais que leur histoire manquait de transitions, de crédibilité. C’était bien trop facile !

Une fin sans surprise

Et oui, j’avais deviné le dénouement avant d’y parvenir. Pour autant, je n’ai pas achevé cette lecture sur une note négative, car cette fin me convient parfaitement. Elle est même digne de ce sombre récit !

Alors, tenté par Six of Crows ?

Du même auteur

Six of Crows, tome 2 : La cité corrompue, Leigh Bardugo

Publicités