Editeur : Actusf
Date de sortie : 2 février 2017
Genres : steampunk, policier

Synopsis

Dans la cité millénaire de Jarta, la magie refait surface à tous les coins de rue. Les maisons closes sont tenues par des succubes, les cimetières grouillent de goules… Pour Tanit et Padmé, sorcières associées, le travail ne manque pas.

Mais voilà qu’un vampire sollicite leur aide après avoir été envoûté par un inconnu, tandis que d’étranges incidents surviennent dans une usine dont les ouvriers sont des zombies… Tanit et Padmé pensaient mener des enquêtes de routine, mais leurs découvertes vont les entraîner bien au-delà de ce qu’elles imaginaient. En effet, à Jarta, les créatures de l’ombre ne sont pas les plus dangereuses…

Critique

Un cas un peu particulier

À l’origine, Sorcières associées ne me tentait pas plus que ça. En vérité, si ce premier volet a rejoint ma PAL, c’est uniquement parce que ma soeur, séduite par le synopsis, l’a acheté, lu… et détesté ! Elle m’a donc donné son exemplaire afin de connaître mon avis sur ce récit qu’elle estime sans intérêt, ou presque.

Le hic, c’est que certains livres peuvent attendre une éternité dans ma bibliothèque. Mais grâce au Pumpkin Autumn Challenge organisé par Guimause, je me suis enfin décidée à le lire. Et, malheureusement, cette lecture ne fut pas sans défauts.

Brouillon et décousu

Après avoir lu quelques chapitres, je me suis rapidement sentie perdue, et pour cause ! Alex Evans délivre un tas d’informations au sujet de son univers sans pour autant prendre la peine d’approfondir ses propos.

Et pourtant, dans ce maelström de renseignements, j’ai discerné un fort potentiel, ce qui me laisse perplexe quant aux choix de l’auteure sur ce point.

Une enquête sans queue ni tête

Voilà l’impression que m’a laissée le scénario. Alors, certes, on se doute que les deux enquêtes annoncées dans le synopsis, bien qu’indépendantes au premier abord, sont liées. Mais, honnêtement, je n’ai pas compris comment nos deux héroïnes sont parvenues à avancer dans leurs recherches.

À certains moments, elles décidaient de se rendre à telle adresse ou d’aller voir telle personne, mais j’en ignore toujours les raisons. Les premières fois, je me disais que je finirais bien par saisir toutes les nuances de l’histoire, mais passé la moitié du roman, il m’est clairement apparu que je n’aurai pas plus de détails. Or, c’est justement ce qui a chiffonné ma sœur, et je la comprends ! Moi non plus, je n’aime pas les intrigues qui ne tiennent pas la route jusqu’au bout…

Ne prenez pas cette histoire au sérieux !

Certains lecteurs ont adoré Sorcières associées pour une raison précise : son côté déluré ! Et, je le reconnais volontiers, l’ambiance proposée par l’auteure est complètement déjantée. Le livre débute notamment avec un vampire ensorcelé et une usine de zombies où ont lieu d’étranges phénomènes…

L’humour était donc au rendez-vous. Pour autant, je n’ai pas beaucoup ri, mais je suis très peu sensible à ce genre de procédé. C’était donc perdu d’avance !

Deux héroïne, deux sorcières

Comme l’indique le titre de cette saga, deux sorcières tiennent l’affiche : Tanit et Padmé. Aux antipodes l’une de l’autre – un peu trop d’ailleurs, comme si l’auteure avait volontairement usé de stéréotypes pour les différencier -, elles sont néanmoins complémentaires dans leur travail.

Au début, je pensais apprécier davantage Tanit, car elle est extravertie et sûre d’elle. Mais, finalement, j’ai préféré le sérieux et la rigueur de Padmé. Malheureusement, que l’on suive l’une ou que l’on suive l’autre, cela m’était pratiquement égal, car les deux se relayaient pour leurs investigations. C’est peut-être pour cette raison que j’ai particulièrement aimé les passages dédiés à leur passé ; elles m’apparaissaient alors comme deux personnages bien distincts.

Un dénouement vite expédié

Dans une enquête, ce qu’on attend avec impatience, c’est l’annonce du coupable. Ce moment est donc crucial pour le lecteur qui désire savoir si ses soupçons sont confirmés ou non. Malgré cela, Alex Evans a choisi de résoudre l’affaire en quelques lignes, pour mieux amorcer les débuts du second volet, L’échiquier de Jade (déjà paru). Et, clairement, je n’approuve pas !

Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas été convaincue par cette histoire et ne lirai donc pas la suite. Toutefois, si vous l’avez aimée, n’hésitez pas à m’expliquer pourquoi en commentaire, ça m’intéresse !

Publicités