Editeur : Bragelonne
Date de sortie : 14 avril 2015
Genre : high fantasy

Synopsis

Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu’on le connaît, sont les deux reflets déformés d’une même réalité.

Énora est unique : elle peut traverser d’un monde à l’autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre. Au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d’exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s’emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d’Ombre. Et elle n’est pas la bienvenue.

Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes, éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d’Ombre…

Critique

Parce qu’être spontanée a parfois du bon

Et voilà la toute dernière découverte du salon des Halliennales 2015, qui ne m’a pas laissée indifférente, loin s’en faut !

Je l’avoue, j’ai acheté cet ouvrage sur un coup de tête, tentée par son épique quatrième de couverture. A cet instant, je ne savais pas encore que je détenais, entre mes mains, l’un des plus beaux trésors de la fantasy contemporaine ! A ce jour, il reste mon plus grand coup de cœur de l’édition 2015 de ce salon.

img_0482

La couverture me laissait pourtant présager un roman d’aventures avant tout, et non parsemé de drames et d’une intensité telle, que je désespérais de voir les pages défiler aussi rapidement. D’ailleurs, l’histoire débute par un massacre incompréhensible, ce qui m’a bien vite détrompée dans l’opinion que je m’étais forgée, aux premiers abords.

Du talent, et rien d’autre

C’est d’une main de maître que Manon Fargetton nous entraîne dans la folie d’une théorie quelque peu farfelue selon laquelle il existerait un monde miroir au nôtre. Si un passage a été découvert entre les univers, seuls quelques élus ont le privilège de pouvoir l’emprunter, allant ainsi à la rencontre des Noirs Portraits de tout un chacun, ces doubles parfois bien étranges…

Je ne vous en dévoilerai pas plus, mais sachez que de nombreuses surprises – tantôt agréables, tantôt dévastatrices – vous attendent. Pour ma part, j’ai été plus que ravie de la tournure inattendue des évènements et enchantée par le souci du détail de l’auteure. Celle-ci a su nouer et dénouer les liens entre ses personnages pour parvenir à un final grandiose, le tout bercé par une plume toute en finesse !

Du même auteur

Les illusions de Sav-Loar, Manon Fargetton
Aussi libres qu’un rêve, Manon Fargetton

Publicités