Éditeur : Gulf Stream
Date de sortie : 19 novembre 2020
Genres : fantasy, aventures (jeunesse)

Synopsis

« Ceux-Qui-Savent sont tombés, et la nuit avec eux,
Le chaos et la mort suivront le pacte rompu.
La vieille magie renaîtra, ou laissera périr les vaniteux
Quand viendra l’enfant de la terre par le ciel reconnu. »

L’équipage de L’Héliotrope est enfin parvenu aux portes de la Cité Impossible, laissant à Prudence un sentiment étrange de déjà-vu. Et ce n’est pas seulement un incommensurable trésor qui les attend, car ils font également la découverte d’un surprenant sarcophage…

Mais la curiosité des pirates est lourde de conséquences : l’arrivée de la jeune fille avait été prédite et elle déclenche une funeste prophétie. Saisie par la vision des fléaux qui s’annoncent, l’âme de Prudence erre désormais entre deux réalités ! C’est pourtant elle qui pourrait empêcher la prophétie de se réaliser… avec de l’aide.

Pour permettre à Prudence de se réveiller et éviter la catastrophe, les pirates n’ont d’autre choix que de se lancer dans une nouvelle mission : retrouver la piste des héritiers des Alchimistes…

Critique

Retour dans un univers passionnant !

Ayant eu un presque coup de cœur pour le premier volet de Steam Sailors, j’étais pressée de connaître la suite des aventures de Prudence. Pourtant, faute de temps, j’ai mis plusieurs mois avant de le sortir de ma bibliothèque. Heureusement, c’est désormais chose faite.

Comme vous pouvez le constater, j’ai accordé la même note aux deux tomes. J’ai toutefois éprouvé des difficultés à rentrer dans celui-ci, même si ça n’a pas duré bien longtemps. Ouf !

Des débuts compliqués ?

Quand j’ai ouvert Les Alchimistes, j’étais véritablement impatiente. Un peu trop, peut-être. J’étais de plus très fatiguée à cause d’un emploi du temps surchargé, ce qui a débouché sur une réelle frustration de ne pas retrouver ce que j’avais tant aimé dans L’Héliotrope, du moins pas tout de suite.

En vérité, je m’attendais à ce que l’intrigue reparte sur les chapeaux de roue. Alors certes, l’auteure propose une nouvelle histoire dans la continuité des événements précédents, mais n’hésite pas à revoir les enjeux, à ajouter des personnages, bref à enrichir sa saga de bien des manières.

Résultat : des aventures encore plus palpitantes que précédemment ! Mais pour y parvenir, il faut bien évidemment passer par une phase un peu plus lente, et je n’y étais pas préparée, tout simplement !

Se séparer pour mieux se retrouver

Parce qu’ils doivent retrouver les dignes héritiers des Alchimistes, les pirates décident de se séparer afin de se montrer plus efficaces. D’un côté, nous suivons Ezekiel, Sergeï et Iris sur la piste d’un pilote masqué. De l’autre, Gareth, Magnus et Petrus nous entraînent au sein d’une prison pour dangereux criminels où les traitements qui leur sont infligés sont sans commune mesure. Autant vous dire qu’on ne s’ennuie pas !

Vous l’avez sûrement compris à la lecture du synopsis, Prudence n’est pas trop présente dans cet opus, même si ses pouvoirs, en lien avec la magie des Alchimistes, demeurent au centre du récit. Néanmoins, cela ne m’a pas dérangée outre mesure.

En fait, même si j’aime beaucoup le personnage de Prudence, ce qui fait le piment de cette trilogie, ce sont bien les pirates ! Entre le fougueux Ezekiel et le courageux Gareth, je ne sais lequel choisir. Quoique… j’ai adoré les réparties de Hilisbeth, tandis qu’elle se confronte à Ezekiel !

En bref, des personnages truculents auxquels on s’attache très rapidement. E. S. Green a trouvé le parfait équilibre entre le développement de leurs personnalités et les clichés plaisants du genre.

Un final retentissant

L’auteure ne fait jamais les choses à moitié. Elle va au bout de ses idées, et celles-ci n’ont rien à envier aux plus grands. En outre, même si l’on ne s’inquiète pas de savoir quel camp va l’emporter – il s’agit bien de fantasy jeunesse, après tout ! -, elle ne cède jamais à la facilité.

L’intrigue est admirablement bien construite, les rebondissements nombreux et, pour certains, réellement imprévisibles, alors que demander de plus ? Ah oui, un final grandiose ! Eh bien, cela aussi, vous le retrouverez dans Les Alchimistes grâce à une bataille qui conclut ce deuxième volet de la meilleure des manières et à un petit cliffhanger qui amorce déjà la suite !

De la même auteure

Steam Sailors, tome 1 : L’Héliotrope, E. S. Green